Le Printemps de l’Homme, en plein déménagement, dans la nuit du 28 au 29 janvier. Crédits photo : Vincent Boisot/Le Figaro EXCLUSIF - Après des travaux pharaoniques et un déménagement hors normes, un véritable temple masculin a ouvert, lundi matin, dans le bâtiment historique du boulevard Haussmann, à Paris Tout a basculé le temps d’un dimanche. Samedi dernier à 20 heures, le Printemps de l’Homme, sis 2, rue du Havre à Paris, baissait ses rideaux comme à chaque fin de semaine. Lundi matin à 10 heures, ses portes rouvraient de l’autre côté de la rue de Provence. Au 64, boulevard Haussmann, très exactement, dans le bâtiment historique du grand magasin, qui a été totalement réaménagé et modernisé, dans le cadre d’un vaste projet autour de l’univers masculin. Entre-temps, ce sont quelque cinquante déménageurs et trois cents personnes qui se sont relayés pour transférer les marchandises et finir d’aménager les 10.000 mètres carrés sur lesquels sont aujourd’hui présentées 250 marques et mille fois plus de références. On se doute que chaque minute de ces 38 heures infernales de transfert a été orchestrée à l’avance. On imagine moins que l’enseigne a planché pendant huit mois sur l’organisation des travaux avant le tout premier coup de marteau-piqueur (en mars 2016) dans l’ancien Printemps de la Beauté, afin de limiter la perte d’activité et ne pas effrayer les fidèles clients durant ce chantier pharaonique - de l’ordre du jamais vu à plus d’un chiffre. Cinq étages dans un des quartiers les plus marchands de la capitale ont ainsi été fermés à l’exploitation pendant dix mois. Et les travaux ne sont pas finis! Les espaces de l’ancien Printemps de l’Homme, libérés depuis 48 heures, entrent en rénovation afin d’accueillir la mode enfantine et la maison sur les niveaux 2, 3 et 4, sous quatre mois, ainsi que la beauté au rez-de-chaussée et au sous-sol d’ici au mois de juillet…

Retrouvez l' article original dans son intégralité sur www.lefigaro.fr